Des bains de boue thérapeutiques en Nouvelle-Calédonie

0
721

Nouvelle-Calédonie. Sur la commune de Poum, le relais de Poingam se dresse fièrement tout au nord de la Nouvelle-Calédonie. L’occasion de déconnecter au milieu des chevaux sauvages, des plages de sable blanc et des marais salants.

Après environ six heures de trajet depuis Nouméa, au bout d’une route en terre, se dresse le relais de Poingam appelé aussi « gîte du bout du monde ». Et le lieu porte bien son nom. Nulle part où aller hormis sur les sentiers menant au point le plus au Nord de la Nouvelle-Calédonie, au lieu- dit du « boat pass ». Jean Broudissou, l’ancien propriétaire du relais de Poin- gam, a cédé récemment son affaire à des femmes de son personnel hôtelier. Aujourd’hui, il continue ses activités de distillerie et des marais salants situés à deux pas du gîte (voir encadré).

Se baigner dans la boue

Depuis quelques mois Jeanne et Noémie, deux jeunes femmes d’une vingtaine d’années proposent une balade d’une heure dans les hauteurs de Poingam puis invitent à se baigner dans un spa très original : un bain de boue au milieu des marais salants ! Entre deux bâches, les vacanciers se barbouillent des pieds à la tête et pro- fitent des vertus thérapeutiques de cette boue salée. Après avoir séchées pendant une marche d’une dizaine de minutes jusqu’à la mer, les peaux sont lavées dans l’océan puis réhydratées par de l’aloe vera fraichement cueillie. Toujours soucieuses de vivre en harmonie avec l’environnement, Jeanne et Noémie proposent ensuite un repas à base de poissons frais et de légumes locaux. Leur but est de pérenniser leur activité pour ensuite la transmettre à des habitants de la tribu. Une initiative à suivre.

Table d’hôte conviviale

La journée, campeurs et vacanciers en gîte se baignent sur la grande plage de sable blanc de Nennon ou dans la piscine dont l’eau est renouvelée par le lagon. Face à Poingam, de nombreuse îles sont habitées : Baaba, Yandé, Taanio et Yenghé- bane. A 50 km au Nord, on aperçoit également Bélep. Retrouvez la suite de l’article dans ACTU.NC