Détente sur l’ile de Waiheke

0
275

Pacifique. Élue 5ème meilleure île du monde, Waiheke Island se trouve à seulement quarante minutes en ferry d’Auckland, en Nouvelle- Zélande. L’île de Waiheke est d’une beauté sauvage, aux multiples baies et aux vins d’exception. 

«Je viens me reposer à Waiheke », lâche un passager dans le ferry entre Auckland et l’île située au milieu du golfe d’Hauraki, en Nouvelle-Zélande. Lieu préféré de villégiature des citadins, de Waiheke est aussi très appréciée des touristes. Tout d’abord pour son vin. Le sol rocheux donne un vin d’exception. Première halte au domaine de Stonyridge. Mené en agriculture biologique (non certifié) y sont cultivés cinq cépages bordelais différents : le cabernet sauvignon, le merlot, le cabernet franc, le malbec et le petit verdot. L’un des vins du domaine, le Larose, a été distingué en 2011 par un magazine australien comme un vin égalant le Mouton Rothschild dans une dégustation à l’aveugle ! L’emplacement exceptionnel du chai, face à la vigne, en fait un lieu idéal pour se reposer entre deux randonnées sur l’île.

Plus d’une dizaine de producteurs de vin sont présents à Waiheke. Le principal, Man O’War, se trouve tout au nord. Après un trajet de presque une heure sur une gravel road, le chai face à la mer offre une situation exceptionnelle, parfaite pour déguster un verre de vin accompagné d’une planche de fromages !

Vestiges et arbres endémiques

Se perdre à Waiheke. Se laisser aller au gré des balades et des envies. Les nombreux chemins de Waiheke mènent à des points de vue à couper le souffle. Bien balisés, il suffit de suivre les panneaux en bois. La petite randonnée de Stony Batter à l’extrême nord- est de l’île a gardé les vestiges de la Seconde Guerre mondiale.

Le fort a été construit en 1941 pour parer à une invasion navale qui n’a jamais eu lieu. Il est possible de visiter des tunnels longs de 1 km, datant de la guerre (fermés en hiver). Propulsés là par un volcan il y a près de vingt millions d’années, de nombreux et gigantesques cailloux jonchent les champs. Si le temps le permet, vous pouvez aussi enjamber une clôture et prendre le chemin qui rejoint Opopo Bay pour admirer une vue incroyable.

La suite à lire Dans Les Nouvelles Calédoniennes