Renouer avec la terre à Nouméa

0
162

Agriculture. A Nouméa, sont implantés des jardins familiaux. Pour une somme modique, les familles peuvent planter et récolter leurs légumes. Une façon de renouer avec la terre, même en centre-ville.

A l’entrée des jardins familiaux, Germain, Bernadette, Evelyne et les autres sont tous là pour discuter de leurs derniers semis. Pratiquement tous les jours, ils se retrouvent aux jardins familiaux de Rivière-Salée. L’occasion pour eux de planter, de récolter et ainsi de moins dépenser d’argent au supermarché.
Le premier objectif de ces jardins est d’améliorer le panier de la ménagère.
« Grâce au jardin, on consomme moins de boîtes », assure Evelyne, l’une des jardinières. Pour 1500 francs de location par mois, les locataires des parcelles doivent suivre quelques règles : pas de plantations d’arbres fruitiers, pas d’utilisation de pesticides, pas de revente de légumes et pas plus d’un tiers du jardin consacré aux fleurs.

« L’idée est d’attribuer en priorité les jardins aux gens du quartier qui n’en ont pas »,

« L’idée est d’attribuer en priorité les jardins aux gens du quartier qui n’en ont pas », indique Mireille Michel, chef de service du Centre communal d’action social (CCAS). Des jardinières en hauteur pour des personnes à mobilité réduite ainsi que des composteurs ont été également été installés. « Ça nous manquait le jardin, surtout quand on a grandi en brousse ou dans les îles et que, là-bas, tout est à côté », continue Evelyne.

Lire la Suite dans le magazine 4 ETOILES Numéro 17